Spread the love

Rien de concret n’est sorti, après la rencontre entre l’ambassadrice des États-Unis auprès de l’ONU, Kelly Craft, Jovenel Moïse et l’opposition. Evalière Beauplan et Youri Latortue disent maintenir la position de l’opposition : pas question de négocier avec Jovenel Moïse.

Les mandataires de l’Alternative consensuelle disent défendre l’accord de Marriott. Ils restent donc accrocher au départ de Jovenel Moïse, et l’installation d’un président et un gouvernement de transition. André Michel écrit: « Beauplan et Latortue ont très clairement fait comprendre aux américains que l’opposition ne peut pas traverser les cadavres des 75 personnes massacrées à la Saline et de plus de 155 personnes tuées au cours de la période de mobilisation anti-gouvernementale pour aller négocier une quelconque cohabitation avec Jovenel Moise», avant d’ajouter: « On ne traverse pas un fleuve de Sang pour aller négocier quelques miettes politiques ».

Cette rencontre de plus de deux heures permet à madame Craft de s’enquérir sur la situation du Pays. La diplomate tient à préciser qu’elle n’était pas venue imposer la volonté des États-Unis. Kelly Craft repart avec un lot de promesses de la part de Jovenel Moïse. Elle écrit sur son compte tweeter que Jovenel Moïse promet « de travailler pour une économie propère et satisfaire les besoins urgents de la population, notamment ».

La diplomate réitère l’engagement des États-Unis à soutenir Haïti, et exhorte les élus et dirigeants politiques à mettre de côté leurs différends pour le bonheur du Pays. Pour l’instant, la situation reste la même. Rien n’a bougé avec la visite de madame Kelly Craft.

Fanel Delva

Crédit Photo: Google

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *