Spread the love

Alors que le président Jovenel Moïse le dit haut et fort, aucune lettre n’est jusuqu’ici acheminée à la SOGENER. Dimitri Vorbe assimile les sorties du chef de l’Ètat à une stratégie de « diversion afin de détourner les attentions sur les vrais problèmes liés au changement exigé par le peuple ».

Dans un tweet, le patron de la SOGENER , tacle Jovenel Moïse. « Personne ne nous a écrit. Au contraire, ils nous alimentent en carburant », fait remarquer Dimitri Vorbe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *